Monday, March 4, 2024
Monday, March 4, 2024
Home » Contre-attaque«Terrorisme D’extrême Gauche» : Darmanin Pique, Les Insoumis Répliquent

Contre-attaque
«Terrorisme D’extrême Gauche» : Darmanin Pique, Les Insoumis Répliquent

by Renard Gosselin
0 comment 40 views


Pris pour cible par le ministre de l’Intérieur qui les assimile aux groupes violents des années 70, Mélenchon et ses proches le renvoient à ses erreurs de gestion de l’ordre et sa supposée complaisance envers l’extrême droite.


La formule ne passe pas. Une semaine après les violents affrontements à Sainte-Soline, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, en une du Journal du dimanche, a fustigé dans une longue interview un prétendu «terrorisme intellectuel de l’extrême gauche, qui consiste à renverser les valeurs : les casseurs deviendraient les agressés et les policiers les agresseurs». Dans un discours qui laisse peu de place à la nuance, le locataire de Beauvau charge ses cibles préférées – à savoir Jean-Luc Mélenchon, La France insoumise (LFI) et ses alliés au sein de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) – et dénonce une «complaisance très inquiétante des mouvements politiques qui ont leurs entrées à l’Assemblée nationale» pour les violences à Sainte-Soline ou dans les manifestations contre la réforme des retraites.

Selon l’ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy, leurs électeurs «se rendent compte qu’ils ont voté pour un mouvement qui prend la pente de cette ultragauche des années 70». Petit rappel utile pour Darmanin : à cette époque, une partie de ce courant politique prônait la lutte armée, à l’image des Brigades rouges en Italie ou la Fraction armée rouge en Allemagne… Or si LFI défend l’idée d’une «révolution citoyenne» par «les bulletins de votes», elle n’a jamais appelé aux violences et les condamne lorsqu’on pose la question à ses représentants. «Je ne suis pas d’extrême gauche, s’est défendu Jean-Luc Mélenchon, dimanche sur France 3. Je suis de gauche, ça me paraît assez évident. Je l’ai toujours été, je ne m’en suis jamais caché. Le projet politique que je défends dorénavant est un projet d’intérêt général humain.»

«Les diables» de la macronie

Peu importe. Pour Darmanin, Mélenchon «est passé de pompier pyromane à pyromane tout court». «Il ne fait qu’appeler aux manifestations interdites, déverse sa haine sur les policiers, essaie d’obtenir par le désordre ce qu’il n’obtient pas par les urnes», a pilonné Darmanin dans le JDD. Contre-attaque de l’insoumis sur France 3 : «Les macronistes ont un projet de société, l’ordre. Pour ça, il faut qu’ils inventent des diables, en l’occurrence moi, les insoumis et la Nupes.» Pour le triple candidat à la présidentielle, si Darmanin le cible aussi fort c’est qu’il le voit lancé dans une «opération pour être le grand homme de la droite extrême et du parti de l’ordre». Un ministre «en campagne pour remplacer Madame Borne», a renchéri Manuel Bompard, le coordinateur national de LFI, lundi sur Public Sénat pour qui «La France insoumise n’est pas d’extrême gauche, il faut arrêter avec ce cirque».

Son camarade député, Hadrien Clouet (Haute-Garonne), va même plus loin : «Pour moi, c’est un aveu de culpabilité. M. Darmanin se cherche des excuses, essaie de s’exonérer, et le fait en cherchant des extrémismes à pointer du doigt.» Et l’élu de Toulouse d’insister sur les «milliers de blessés»lors des manifestations, aussi bien du côté des forces de l’ordre que des manifestants : «Ça prouve bien que le ministre a échoué dans sa mission de protection de tous. Ces attaques [envers la Nupes, ndlr] sont avant tout pour détourner l’attention.»

«Plutôt que de diaboliser son opposition, il devrait essayer d’entendre la parole qui s’exprime dans la rue depuis maintenant plusieurs mois et de lui donner une réponse», a ajouté Bompard sur Public Sénat. Le député assène : «En diabolisant comme ça La France insoumise, il dédiabolise l’extrême droite. Monsieur Darmanin fait beaucoup de mal à la politique et à la République en tenant ce type de propos.»

Dans un communiqué publié ce lundi soir, LFI va encore plus loin et réclame que «le ministre de l’Intérieur […] s’occupe de la menace terroriste d’extrême droite qui est, elle, bien réelle», au lieu «de s’en prendre à un prétendu terrorisme intellectuel” d’ultra gauche». La formation de Jean-Luc Mélenchon fait ainsi référence aux révélations de ce week-end de boucles Telegram «FR Deter», où les participants appellent au meurtre et à l’organisation de ratonnades contre des personnes noires et arabes ainsi que des élus ou journalistes de médias de gauche.

Source: Liberation

You may also like

Soledad is the Best Newspaper and Magazine WordPress Theme with tons of options and demos ready to import. This theme is perfect for blogs and excellent for online stores, news, magazine or review sites. Buy Soledad now!

Schwarze Fahne, A Media Company – All Right Reserved.