Wednesday, May 29, 2024
Wednesday, May 29, 2024
Home » La rentrée scolaire en France signifie le retour à un autre débat amer sur la laïcité

La rentrée scolaire en France signifie le retour à un autre débat amer sur la laïcité

by Anatole Fortescue
0 comment 39 views

La rentrée , comme on appelle la rentrée scolaire en France, commence par une nouvelle leçon de civisme controversée après la décision du gouvernement d’interdire une robe traditionnelle du Moyen-Orient qui était devenue une déclaration de mode parmi certains lycéens musulmans.

Le décret du ministre de l’Éducation Gabriel Attal interdisant l’abaya – une robe longue ressemblant à une toge originaire du golfe Persique – intervient près de deux décennies après que la France a officiellement interdit le port de symboles religieux dans les écoles publiques en 2004. Forcés de retirer leurs hijabs, de nombreuses filles musulmanes avaient commencé à porter l’abaya en classe au cours de l’année scolaire 2022-23, certaines en signe de protestation, d’autres simplement parce que la robe était soudainement devenue tendance.

La confusion quant à savoir si l’abaya était considérée comme un « symbole religieux » au sens de la loi de 2004 a laissé les enseignants et les écoles prendre leurs propres décisions. Le prédécesseur de M. Attal, Pap Ndiaye – un professeur de gauche nommé par le président Emmanuel Macron en 2022, en partie pour jeter des ponts avec les minorités – avait refusé d’intervenir.

Hélas, M. Macron a renversé le mois dernier M. Ndiaye, le remplaçant par M. Attal, un homme de 34 ans extrêmement ambitieux qui a gravi les échelons politiques français à une vitesse record. Comme M. Macron, c’est un ancien socialiste qui défend fermement la laïcité comme pierre angulaire du républicanisme français. M. Ndiaye avait davantage en commun avec les progressistes pour qui la diversité l’emportait sur la doctrine laïque, faisant de lui une cible privilégiée des attaques conservatrices.

Le changement ministériel était emblématique des efforts de M. Macron pour courtiser les circonscriptions politiques opposées alors qu’il s’efforce de lier son caucus de politiciens de droite et de gauche autrefois alignés sur l’un des partis politiques traditionnels de la France. En plaçant M. Attal au portefeuille de l’Éducation, M. Macron a cherché à rectifier le tir. Il a peut-être fini par surcorriger.

“Lorsque vous entrez dans une salle de classe, vous ne devriez pas pouvoir identifier la religion des élèves simplement en les regardant”, a déclaré M. Attal en annonçant l’interdiction de l’abaya lors d’un journal télévisé dominical. « Partout où la République est mise à l’épreuve, nous devons être unis. »

Il est peu probable qu’un vêtement souple porté par quelques milliers d’adolescents musulmans représente une grande menace pour la République française vieille de 230 ans. Ce qui ne fait aucun doute, c’est que l’interdiction de l’abaya donne à nouveau aux musulmans français le sentiment d’être ciblés et stigmatisés à des fins politiques.

L’interdiction de l’abaya intervient seulement deux mois après que la France a été embrasée par la mort d’un adolescent d’origine nord-africaine par un policier dans une banlieue parisienne, provoquant les pires émeutes qui aient secoué le pays depuis 2005. Pour les musulmans qui se sentent déjà rejetés par les Français. Dans la société, l’interdiction de l’abaya ne fait que renforcer leur cynisme à l’égard de l’establishment politique.

La conséquence la plus immédiate de l’interdiction de l’abaya (étant donné que la plupart des étudiants français ne retourneront en classe que la semaine prochaine) a été la division des membres de la coalition de gauche NUPES, qui est devenue le plus grand obstacle au programme législatif de M. Macron depuis qu’il a remporté la deuxième. -le plus grand bloc de sièges à l’Assemblée nationale l’année dernière, après le Parti de la Renaissance du Président.

Les députés socialistes et communistes appartenant à la coalition NUPES se sont prononcés en faveur de l’interdiction, tandis que les membres d’extrême gauche de la France Insoumise et du Parti Vert l’ont dénoncée comme une complaisance de droite de la part de M. Macron. Leurs querelles publiques pourraient conduire à une implosion pure et simple de la coalition NUPES avant les élections européennes du printemps prochain, une évolution qui conviendrait largement à M. Macron.

France Insoumise s’est engagée à lancer une contestation constitutionnelle de l’interdiction de l’abaya, même si ses chances de succès ne semblent pas écrasantes.

En juin, le Conseil d’État français a confirmé l’interdiction imposée par la Fédération française de football aux joueuses de porter le hijab lors des matchs de football, estimant que l’obligation de la fédération de maintenir la neutralité religieuse et l’ordre dans la fourniture des services publics justifiait cette interdiction. La même instance a annulé l’année dernière une ordonnance municipale de Grenoble autorisant le burkini dans les piscines publiques pour le même motif.

Alors que le Conseil français du culte musulman a insisté sur le fait que l’abaya n’était pas un symbole religieux, l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, la plus haute juridiction française, a rétorqué qu’il s’agissait très certainement d’un symbole au sens de la définition de la loi de 2004.

“Réduire l’abaya à un effet de mode ‘culturel’ ou l’attribuer à une crise d’adolescence, c’est nier qu’elle soit une manifestation d’adhésion à un islam politique qui poursuit son projet hégémonique”, écrivait cette semaine Jean-Éric Schoettl dans une tribune dans Le Figaro. « Tandis qu’en Iran, les filles se mettent en danger en montrant leurs cheveux dans la rue, d’autres filles se filment en abayas à la sortie de l’école. Il faut mettre fin à ce scandale. La République doit refuser d’être ridiculisée là même où elle est censée façonner les petits républicains.»

Source: The Globe And Mail

You may also like

Soledad is the Best Newspaper and Magazine WordPress Theme with tons of options and demos ready to import. This theme is perfect for blogs and excellent for online stores, news, magazine or review sites. Buy Soledad now!

Schwarze Fahne, A Media Company – All Right Reserved.